Méditation de Pleine Conscience

Mon programme

Il se déroule uniquement en individuel désormais. Il s’adresse uniquement aux personnes qui ne trouvent pas de stage en groupe. Je peux vous donner les coordonnées de mes collègues dans la région, à la demande.

Nous nous entraînerons ensemble et déroulerons les 8 séances du programme habituel en groupe, sur 50 minutes par séance. Prévoir un rv toutes les semaines ou deux semaines environ.

Tarif : 60€ la séance
Rappel : je pratique des tarifs sociaux pour les personnes à faible revenu.

Composantes clefs

  • Des moments de pratique guidée de méditation assise, allongée ou debout
  • Des exercices simples de mouvements en pleine conscience
  • Des apports théoriques
  • Des exercices individuels quotidiens pour faire le lien avec votre vie de tous les jours
  • Des méditations enregistrées à pratiquer tous les jours durant les 8 semaines d'apprentissage
  • Un manuel pédagogique illustré pour vous accompagner pas à pas

A lire avant de commencer


Les séances en détail

Durant cette séance, je présente la pleine conscience, et je remets le manuel aux participants.

Il nous facilite la tâche dans de nombreux aspects de la vie quotidienne, mais il peut aussi prendre le contrôle de notre vie, et engendrer du stress. La pleine conscience permet de garder un meilleur contrôle de notre pilote automatique, en le réservant à la mise en œuvre de nos habitudes au service de nos besoins. Elle empêche les vieilles habitudes, qui sont devenues des automatismes, de nous dicter notre conduite.

Le souffle, c’est la vie. De plus, c’est un objet d’attention sur lequel nous pouvons toujours nous pencher, car il est toujours accessible. Par ailleurs, c’est un bon indicateur de nos sensations : elle peut être courte ou longue, fluide ou hachée, profonde ou superficielle. Enfin, c’est un mouvement doux, naturel et qui vous centre dans l’instant présent. L’attention au souffle vous permet de laisser votre vie se vivre un moment toute seule, de voir quelle sagesse émerge quand vous ne vous précipitez pas pour « tout régler ».

Pratique de mouvements en pleine conscience, debout et allongé. Si le corps et l’esprit ne font qu’un, traiter son corps comme une entité séparée aboutit à perpétuer un sens profond de dislocation au cœur même de notre être. Cet exercice ancre la conscience dans le corps en mouvement.

Avec le temps, grâce à la pratique de la Pleine Conscience, nous apprenons à identifier les ruminations, à admettre leur présence et à les laisser s’en aller d’elles-mêmes.

Chaque fois qu’on est confronté à une difficulté, notre réflexe naturel est de chasser l’agresseur. Mais les stratégies que nous mettons en place pour cela (déni, fuite…) ne fonctionnent plus, soit parce qu’on est à court d’énergie, soit parce que la difficulté à affronter est insoluble. Une approche différente est celle de l’acceptation de nous-même et de ce qui nous dérange, ce qui implique de se tourner vers ces éléments perturbateurs et de les approcher avec bienveillance, même - et surtout - quand ces éléments nous déplaisent et nous effraient.

La méditation de la bienveillance va utiliser la connexion, plus que l’attention. Quand nous souffrons, nous pouvons sentir le besoin d’être étreint ou soutenu par quelqu’un d’autre. Cette autre personne peut être un être humain, ou, ce qui n’est pas moins efficace, une partie compatissante de nous-même. Par ailleurs, avoir de la compassion pour autrui traduit un état de respect avancé de soi-même. Nous verrons dans cette séance comment la cultiver.

La pratique régulière de la pleine conscience aide à maintenir un équilibre dans la vie. Les bonnes intentions peuvent être renforcées par une raison positive de prendre soin de soi. Nous rappelons le conseil de Jon Kabat-Zinn de tisser son parachute chaque jour, plutôt que de laisser cela pour le moment où l’on devra sauter de l'avion.

Restons en contact

Pour vous tenir au courant de mes activités, vous pouvez vous inscrire à ma lettre d'infos (3-4 max/an)